Conversion Indexation de l´Écriture en Ligne
Anglais

Présentation









Mentions Légales
Conversion, Indexation de l’Ecriture en Ligne
Objectifs :


Le projet CIEL est ouvert sur les nouvelles formes de communication écrite manuscrite qui sont rendues possibles grâce à l’émergence de nouveaux dispositifs de saisie ultra-légers (stylo digitaux avec processeurs embarqués, stylos digitaux + téléphone, Smartphones etc.). Il propose le développement de modèles, méthodes et systèmes de traitement pour appréhender un nouveau média : les documents manuscrits en-ligne. Il ouvre au monde du document papier la puissance de traitement du document électronique.
Ce projet propose quatre axes de recherche : la modélisation avancée de documents en-ligne complexes constitués de composantes spatiales et temporelles distribuées, l’indexation et la recherche d’information dans les documents en-ligne, la personnalisation et l’optimisation des traitements pour un scripteur donné ou pour un métier donné, l’étude de couches hautes de systèmes d’exploitation pilotés par l’écriture manuscrite.

Mise en oeuvre et état de l'art :


L’interface d’entrée historique des ordinateurs, sous la forme du clavier/souris, est aujourd’hui concurrencée par l’émergence des dispositifs de saisie gestuelle autorisant l’acquisition de l’écriture manuscrite. Après l’automatisation des documents papiers statiques (formulaires, chèques, courrier), il faut aujourd’hui envisager le traitement des documents manuscrits en-ligne pour lesquels très peu de travaux existent.
Le projet CIEL propose la conception et le développement de technologies logicielles pour la gestion de documents manuscrite en-ligne. Des mises en œuvre seront réalisées pour différentes applications : éditeur d’équations mathématiques, indexation par le contenu et par l’identité du scripteur, usage en milieu ludo-écucatif.

Ruptures technologiques :


CIEL amorce une intégration originale des technologies de traitement d’images de documents et de reconnaissance de l’écriture dynamique. Les principales difficultés résident dans la complexité des situations induites par :

Les technologies proposées s’appuient sur une extension des systèmes hybrides combinant segmentation et reconnaissance, en y ajoutant une étape d’interprétation. Le formalisme proposé repose sur la définition de grammaires qui évolueront suivant les cas de simples grammaires 1D hors contexte à des grammaires 2D contextuelles.
CIEL organise différemment l’espace de communication, il permet de combler le gap sémantique entre le signal issu d’une production gestuelle et de nouveaux styles d'interaction. En cela, il autorise :

La fluidité des interactions de l'utilisateur avec le système et avec les autres au travers du système, la qualité de la conscience mutuelle permise par le dispositif et enfin la qualité du ressenti de présence seront les trois points particulièrement explorés dans ce projet.

Organisation du projet :


CIEL s’appuie sur une équipe compacte ayant déjà montrée sa cohérence et ayant obtenue des succès collectifs. Il est valorisé par une PME (Vision Objects) en forte croissance, de haute technologie et résultant d’un essaimage du laboratoire d’un partenaire (IRCCyN). Vision Objects est devenu le leader mondial des solutions de reconnaissance d’écriture en-ligne. Ce projet présente une forte synergie entre les aspect liés au traitement du signal, à la reconnaissance des formes (IVC/IRCCyN) et les aspects de modélisation du langage (LINA). Ces trois partenaires sont localisés sur la place Nantaise.
4 sous-projets constituent le cœur de CIEL:

Retombées du projet : 


Pour la société, Vision Objects, il s’agit d’être en situation de proposer à ses clients des briques logicielles qui seront intégrables dans de nouvelles applications métiers et cela dans des horizons très divers. Sont visées aussi bien les applications professionnelles, grand public (liées à la téléphonie mobile par exemple) que de divertissement ou d’éducation (Le produit FLYPEN dont Vision Objects a fourni le moteur de reconnaissance préfigure l’évolution de ce secteur).
Pour les partenaires académiques (IRCCyN et LINA), il y a matière à renforcer la cohérence d’un pole fort dans le domaine des STIC sur l’Ouest. Ils disposeront de données de nature souvent difficile à collecter permettant un travail scientifique des plus intéressant.








 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 4 février 2009